L’hôtel particulier

Notre hôtel particulier* du XVIIIe siècle est composé d’une cour pavée, d’une petite maison dite « du cocher » (les écuries étaient autrefois au rez-de-chaussée et l’habitation du cocher à l’étage) et d’un très beau jardin. La demeure a été habitée par Louis-Eugène Niobey, maire de Bayeux de 1875 à 1892. En hommage à Poppa Bérenger, Bayeusaine qui donna un fils à Rollon, fondateur de la Normandie, et devint par-là même l’aïeule de tous les ducs de Normandie, il fit ériger en 1888 la fontaine et la statue de Poppa qui font face à l’hôtel particulier… La fille du maire aurait servi de modèle pour la réalisation de la statue.

C’est aussi sur cette même place que le 14 juin 1944, le général de Gaulle fit un discours dans la première ville libérée de France. En souvenir de ce moment historique, le général revint deux ans plus tard, sous ces mêmes arbres, pour prononcer un discours dans lequel il traçait les contours de la Ve république. Deux grands événements annuels s’y déroulent : le bal de la libération, aux alentours du 6 juin, et les fêtes médiévales le premier week-end de juillet.

Jusqu’en 2009, le jardin de la propriété était occupé par un baraquement britannique, fourni par le Foreign office à un ancien propriétaire et installé-là en 1947. Très abimé par le temps, il a été démonté puis stocké dans l’attente d’être restauré et donné à un musée. Les actuels propriétaires ont conservé les fondations de ce baraquement qu’ils ont intégré au concept du jardin. Entièrement remanié en 2011, ce dernier accueille de très nombreuses essences de plantes et arbres sur sa petite surface (500m2) ainsi qu’un coin potager et des murs à fruitiers.

* Hôtel particulier est le nom français donné aux luxueuses demeures que les nobles se faisaient construire en ville.